Socio-économique

Les réfugiés vivant au Rwanda font face à des problèmes de différents ordres liés principalement aux conditions de vie de l’exil comme par exemple l’insuffisance des moyens de subsistance, le désespoir dû à la précarité des conditions de vie.

C’est pour pallier ces difficultés que Maison Shalom a mis en place le projet appelé « Chaîne de Solidarité ». Ce denier consiste en la formation et l’octroi des micro-crédits aux femmes ayant des enfants de moins de 5 ans et aux jeunes dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans, promoteurs de micro-projets et travaillant en groupes de solidarité d’au moins 5 personnes.

En appuyant ces réfugiés, Maison Shalom cherche un double objectif : contribuer à l’amélioration de leurs conditions socio-économiques en exil et les préparer à un retour constructif.

Pour pallier au manque de nourriture pour lutter contre la malnutrition et les maladies connexes, les réfugiés bénéficient des emplois dans les projets agropastoraux et gagnent leur vie et celle de leurs familles.

FR