Enseignement des métiers

Selon les données du Haut-Commissariat pour les réfugiés, plus de 40% des réfugiés au Rwanda ont l’âge compris entre 18-59 ans, donc la population en âge de travailler. Or, moins de 5% de ces réfugiés ont  accès à l’auto-emploi ou aux moyens de faire du business.  Moins de 10% ont accès à un emploi rémunéré. Une grande partie de cette population reste par conséquent sans occupation et risque de s’adonner à la délinquance, à la prise de stupéfiants et l’enrôlement aux groupes armés.

La formation en métiers contribue à la prévention des risques ci-haut mentionnés, à la promotion de l’autosuffisance et au développement socio-économique des jeunes. La Maison Shalom leur donne des compétences qui leur permettront de vivre dignement et se développer tant en exil que dans leur pays d’origine.

Nous œuvrons déjà pour une vraie réconciliation afin que les jeunes ne retournent pas au Burundi avec des armes à la main comme des rebelles et pour se venger, mais comme des patriotes pacifiques avec des compétences pour reconstruire leur Pays.

Les jeunes sont formés en différents métiers entre autres, l’art culinaire, la coupe et couture, la maçonnerie, la plomberie, l’électricité, la soudure et la mécanique automobile. Les jeunes sont aussi formés en entreprenariat et reçoivent un soutien financier pour démarrer des petits business. Certaines formations sont dispensées au Centre Communautaire Oasis of Peace à Kigali, d’autres sont dispensées au Centre Elite dans le Camp de Mahama ou dans des centres de formation partenaires.  

Maison Shalom

Rwanda