Nos actions au Burundi

La Maison Shalom a toujours cru en la famille comme lieu idéal pour le bien-être et l’épanouissement de l’enfant. En raison de la guerre qui perdurait au Burundi, la plupart des enfants restaient sans famille et sans possibilité de retourner dans leur communauté.  C’est ainsi qu’ils sont restés dans des centres d’accueil, puis dans des fratries où les plus âgés prenaient soins des plus jeunes, en attendant la réunification avec leurs familles.

Avec l’amélioration des conditions sécuritaires, environ 12.000 enfants ont été réinsérés dans leur communauté. Ceci a permis à la Maison Shalom de se rendre compte que les communautés d’accueil avaient besoin d’une intervention plus globale en matière d’éducation, santé, justice et développement communautaire, pour garantir le bien-être et l’épanouissement de l’enfant.